Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

Un addendum au débat sur lutte contre la mendicité infantile et l'esclavagisme domestique au Sénégal

Posté par: Abd El Kader Niang| Lundi 25 juillet, 2016 21:07  | Consulté 608 fois  |  0 Réactions  |   

Je ne compte pas me limiter seulement à publier des articles sur mes blogs ou autres opinions libres sur les réseaux sociaux pour amener les élites intellectuelles, politiques et religieuses du Sénégal à s'apesantir plus profondément sur la dure condition des enfants talibés. En effet je compte sous peu, par le biais des mass média, lancer une vaste opération de sensibilisation et de conscientisation des masses sénégalaises sur le calvaire quotidien des talibés. C'est d'abord en luttant contre cette indifférence générale de la société sénégalaise face à cette forme d'esclavage et de servitude, que nous pourrons inviter les Sénégalais à une auto-critique objective et à une profonde introspection. Après le volet sensibilisation/conscientisation s'en suivra alors le volet politique à propement parler de notre mission. Celui ci consiste à saisir les plus hautes autorités de la République sur ce phénomène qui gangrène le Sénégal et les obliger à mettre en pratique des mesures pour abolir l'esclavage des enfants au Sénégal. Nous ferons pression aussi longtemps que possible sur les pouvoirs publics jusqu'à ce que ce les violences faites aux enfants, d'une manière générale, et le phénomène "talibé njaangan" plus particulièrement disparaissent de nos moeurs.
Avant de revendiquer l'avénement d'un "Nouveau Type de Sénégalais" dans le domaine politique, ayons d'abord la force et surtout la présence d'esprit de revendiquer l'émergence d'un "Nouveau Type de Sénégalais" social. 
Cet NTS que moi j'appelle Homo Senegalens Senegalens aura pour vocation fondamentale de se parfaire perpétuellement, de bâtir une civilisation régie par les principes de justice sociale et d'équité républicaine, animée par la quête constante du progrès humain et de l'épanouissement de l'individu. L'Homo Senegalens Senegalens est censé se départir de toutes formes de mysticisme et d'obscurantisme et il doit choisir comme repère le seul rapport à la réalité. Une analyse logique de tout phénomène et une pure réflexion positiviste sur son environnement devront lui conférer une faculté de discernement exempt de toutes failles. L'Homo Senegalens Senegalens se fixera comme objectif de se projetter dans le temps et de maîtriser l'espace dans lequel il évolue. Il se devra de réfléchir sur le sens de son existence, sur sa marge de manoeuvre dans le cours de choses et par conséquent de refuser le fatalisme. L'Homo Senegalens Senegalens ne peut se prémunir contre l'esclavage et la servitude involontaire que s'il met sur pied une philosophie du travail libératrice. Ce qui veut dire que le travail de l'Homini Senegalensis Senegalensis doit être productif, utilie et rémunéré, et donc seul gage contre la pauvreté et l'exploitation.
C'est pour ainsi dire que mon combat ne se limite pas seulement à la libération des enfants esclaves, mais aussi à libérer les employés de maison de la servitude domestique. Vous comprendrez ainsi que je ne m'en prends pas seulement au phénomène "talibé njaangan" mais aussi au phénomène "mbindaan".

Tribune publiée pour la première fois le 25 juillet 2012

Abd El Kader Niang
Analyste politique

 L'auteur  Abd El Kader Niang
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Commentaires: (0)

Ajouter un commentaire

 
 
Abd El Kader Niang
Blog crée le 13/12/2011 Visité 340667 fois 54 Articles 8106 Commentaires 14 Abonnés

Posts recents
Interview avec Nathalie Dia
Attention Sonko!
Réfexions dominicales
Une contribution citoyenne en quinze points au débat sur la réforme de la justice au Sénégal
Anabase ou le début de la retraite des Dix Mille
Commentaires recents
Les plus populaires