Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

Quatre questions à Monsieur Souleymane Sokome, juriste et politologue à propos de la politique sénégalaise.

Posté par: Abd El Kader Niang| Mercredi 09 juillet, 2014 18:23  | Consulté 3029 fois  |  2 Réactions  |   

M. Sokome, quelle lecture avez-vous des élections locales de juin 2014 au Sénégal? Est-ce une sorte de sondage pour le Président Macky Sall en vue des élections présidentielles de 2017 ou 2019?

Vous savez, les élections locales jouent un rôle primordial dans la gestion décentralisée d´une nation. Les collectivités locales gèrent le domaine foncier, les ressources naturelles, l´éducation, la jeunesse et la culture. Ces locales sont d´ailleurs plus importantes que l´élection présidentielle dans la mesure où les élus locaux sont plus proches de leurs concitoyens que le pouvoir central. Le Maire ou le Conseiller est l´élu le plus à l´écoute des préoccupations des citoyens. Malheureusement les sénégalais ont exprimé une défiance à l´égard de l´action publique en optant l´abstention qui était énorme et les candidats manquaient aussi cruellement de programmes et de visions claires de développement au service des populations. Les élections locales étaient aussi d´une grande confusion avec un nombre très important de candidats dispersés. Cela nous poussent à réfléchir dans la façon de faire la politique au Sénégal. Sinon, un jour viendra où aucun politicien ne sera crédible au Sénégal. On note un rejet catégorique des politiciens par les populations au détriment de la société civile et des technocrates.   

En ce qui concerne le Président Macky Sall même si le scrutin était un test majeur pour lui et son parti, il ne faut pas oublier que les élections locales se différent des présidentielles surtout dans un pays comme le Sénégal où les électeurs votent en fonction de la personnalisation des partis politiques. A la tête d´un parti politique se trouve placé un leader qui exerce effectivement le pouvoir central et domine la vie politique. Donc le parti se résume à un homme. Et c´est cette même personne qui va défendre lui-même son projet ou sa vision de développement pendant la campagne présidentielle. La personnalité du candidat reste très influente aux élections présidentielles. Objectivement, n´oublions pas aussi que les sénégalais apprécient certaines qualités du Président Macky Sall comme par exemple ses actions politiques tendant à renforcer les acquis au plan de la gouvernance démocratique. En dehors de cela, si ma mémoire est bonne aux élections locales de 2009 le parti socialiste avait raflé la quasi-totalité des grandes villes du Sénégal à commencer par la capitale Dakar avec la coalition « Benno Siggil Senegaal » en battant le parti démocratique sénégalais et on connaît la suite avec les élections présidentielles de 2012 où le parti socialiste n´est même pas arrivé en troisième position.

Néanmoins, la déroute électorale au dépens du camp présidentiel est un message clair qui doit être pleinement entendu. Les sénégalais attendent toujours des résultats qui tardent à venir même si on note le volontarisme du Président Macky Sall. Après plus de deux ans de mandat, le Président Macky Sall doit impérativement tirer les conclusions de son premier test électoral. Il faut être plus efficace et plus rapide en politique. Il faut une rupture totale dans la gestion des affaires de l´Etat car le résultat des locales reflète l´accumulation des frustrations des électeurs vis-à-vis du gouvernement. Il faut une réponse adéquate aux problèmes des sénégalais. Dans les démocraties modernes, le recul d´un parti politique aux élections municipales ou législatives est souvent perçu comme une première étape vers la chute.  

Que pensez-vous du départ de Mme Aminata Touré ?

L´échec en politique est impardonnable surtout celui émanant d´un Premier ministre. De ce point de vue, le départ de Mme Touré s´inscrit dans l´ordre normal des choses, vu que le Président Macky Sall avait prévenu que les membres de l´équipe gouvernementale qui seraient battus lors des locales perdront éventuellement leurs postes. Le Président était dans l´obligation de respecter ses engagements pris devant les sénégalais. Le limogeage constitue donc un geste politique important car la promesse a été tenue, ce qui crédibilise le Président devant l´opinion publique nationale. En politique c´est soit ça assomme soit ça réveille.

Cependant ce que je déplore personnellement c´est le piége tendu au Premier ministre qui s´est présentée aux élections locales sans une base politique solide et efficace face à un adversaire plus expérimenté et plus apprécié par les dakarois en l´occurrence le maire sortant Khalifa Sall. Cette motion de censure du peuple est plus légitime d´ailleurs que celle venant du parlement. De ce fait, le Président Macky Sall a signifié aux sénégalais qu´il a bien compris le message véhiculé en changeant de casting pour répondre à l´attente des sénégalais même s´il faut souligner que la responsabilité de l´échec du Premier ministre aux locales est plus que collective que personnelle. Mme Aminata Touré a payé très cher la facture de l´accumulation des frustrations des sénégalais à l´égard des hommes politiques. Je trouve cela regrettable.   

Quatre gouvernements en l’espace de deux ans, est ce que la République du Sénégal peut fonctionner à ce rythme?

Vous savez M. Niang, les raisons d´un changement de gouvernement ou de Premier ministre peuvent être multiples : désaveu politique suivi de fortes critiques dans l´opinion publique, mauvaise gestion des affaires de l´Etat, inefficacité d´une équipe, réorientation d´une politique, dégagement de certaines personnalités d´un gouvernement pour les redéployer ailleurs où elles sont plus compétentes, préoccupation des autorités à donner une meilleure visibilité aux actions gouvernementales etc. Voilà autant de facteurs qui peuvent se présenter au cours d´un mandat et qui obligent un Chef d´Etat à faire un remaniement. Politiquement, on peut changer de gouvernement si les affaires d´une nation ne fonctionnent pas comme il le devrait. Mais changer de Premier ministre ou de gouvernement sans changer de politique c´est mettre un plâtre sur une jambe de bois. En sciences politiques aussi changer plusieurs fois une équipe gouvernementale peut être en général considéré comme un signe d´échec qui pourrait entraver le développement d´une nation.       

Qu’attendez-vous du gouvernement de Mohamed Dione ?

Un gouvernement au service des sénégalais. Un gouvernement de plus d´actions que de politique. Un gouvernement de plus de vision et de stratégie pour relancer notre économie et engager notre pays sur les rails de l´émergence à long terme. Cette nouvelle équipe gouvernementale doit avoir une vision politique beaucoup plus efficace et rentable pour répondre aux besoins des sénégalais. Sa réussite est déterminante pour les prochaines élections présidentielles qui auront lieu en 2017 ou 2019. Je pense que le Président de la République a besoin d´un nouveau gouvernement de mission et d´engagement avec un programme bien précis pour lui permettre de prendre un nouvel élan malgré le temps qui est court. Il faut gouverner avec des priorités réalisables dans un temps court. C´est un système qu´il faut absolument réorganiser avec des réformes rapides.

Merci d’avoir bien voulu prendre pat à cette interview.

 L'auteur  Abd El Kader Niang
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Mots Clés:
Commentaires: (2)
 Ajouter mon commentaire    Afficher les commentaires
Aidez-nous à modérer les commentaires en nous signalant les insultes. Merci de votre collaboration.
Deug En Juillet, 2014 (10:21 AM) 0 FansN°:1
Analyse objective mais pertinente. Par contre il faut rectifier en bas "Merci d’avoir bien voulu prendre pat à cette interview". Il y a un "r" qui manque á part.
Deug En Juillet, 2014 (10:23 AM) 0 FansN°:2
Analyse objective mais pertinente. Par contre il faut rectifier en bas "Merci d’avoir bien voulu prendre pat à cette interview". Il y a un "r" qui manque á part.

Ajouter un commentaire

 
 
Abd El Kader Niang
Blog crée le 13/12/2011 Visité 345068 fois 55 Articles 8187 Commentaires 14 Abonnés

Posts recents
Pour une réintroduction du visa d\'entrée au Sénégal
Interview avec Nathalie Dia
Attention Sonko!
Réfexions dominicales
Une contribution citoyenne en quinze points au débat sur la réforme de la justice au Sénégal
Commentaires recents
Les plus populaires