Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

Lettre ouverte à Monsieur Souleymane Jules DIOP, Secrétaire d’Etat aux Sénégalais de l’Extérieur

Posté par: Abd El Kader Niang| Mercredi 03 septembre, 2014 01:45  | Consulté 1892 fois  |  2 Réactions  |   

Objet : Demande de condamnation/ Protestation auprès des autorités marocaines


Monsieur le Sécrétaire d’État,

 

le Peuple Sénégalais, dans sa grande majorité, est indigné par cet acte de cruelle barbarie dont un jeune étudiant, répondant au nom de Charles Paul Alphonse Ndour, a été la victime le samedi 30 août 2014 à Tanger au Maroc. Et pour cause le jeune ressortissant sénégalais dont il est question a été égorgé à Tanger par un marocain. C’est un crime odieux, pour lequel il ne saurait y avoir d’excuse. L’auteur de ce forfait est lâche, primitif et barbare. Son geste rappelle les âges obscurs d’une ère lointaine et peu glorieuse. En fait l’entendement humain ne peut concevoir en aucun moment l’idée d’égorger d’un homme. Les images de la victime baignant dans son sang et gisant au sol sont choquantes. Et c’est d’ailleurs le moins qu’on puisse dire.

Dans un état de droit, le procureur de la république se serait saisi de l’affaire et aurait requis l’ouverture d’une information judiciaire. Mais ce qui dérange le plus dans cette affaire c’est le silence assourdissant des autorités sénégalaises, si ce n’est quelques propos très circonspects du genre «  les autorités marocaines sont très coopératives dans le dossier » ou « le Roi du Maroc a assuré aux autorités sénégalaises que toute la lumière sera fait sur cette affaire ».

Il convient pour le gouvernement de la République du Sénégal, face à un acte d’une telle ignominie, de convoquer l’ambassadeur du Royaume du Maroc au ministère sénégalais des affaires étrangères pour lui notifier de la manière la plus ferme qui soit la colère et l’indignation des sénégalais et lui rappeler par la même occasion l’obligation des autorités marocaines d’assurer la sécurité des citoyens sénégalais présents sur le sol marocain.

Il est même opportun dans ce cas de figure de rappeler l’ambassadeur du Sénégal au Maroc pour consultations. En effet le rôle premier d’un état, c’est celui d’assurer la sécurité de ses citoyens, même si ces derniers se trouvent à l’étranger. Si les marocains ont le droit vivre en paix et en sécurité chez nous au Sénégal, nous autres les sénégalais aussi devons pouvoir vivre en paix et en sécurité au Maroc. Mais il y a apparemment un déséquilibre sur ce point. Il est donc du devoir de la puissance publique sénégalaise de remettre de la symétrie et de la proportionnalité dans nos relations avec le Maroc. Il appartient aussi à l’État sénégalais de protester contre les violences répétitives et les injustices délibérées dont les sénégalais sont victimes au Maroc quitte à remettre en cause l’axe diplomatique Dakar-Rabat. Pour rappel un jeune pèlerin sénégalais a été assassiné en août 2013 à Fez, toujours au Maroc, dans de pareilles circonstances. Son seul tort a été celui de s’asseoir à côté d’une marocaine.

Le gouvernement sénégalais n’est pas censé ignorer le sort des étudiants sénégalais qui peinent à trouver une chambre sur le campus des universités marocaines du fait de la discrimination raciale systématique à laquelle ils sont confrontés, ce même gouvernement ne peut fermer les yeux sur le sort de ses citoyens clandestins en transit au Maroc et qui sont exposés à la brutalité des forces de sécurité marocaine.

Monsieur le Sécrétaire d’État, j’exige que mon gouvernement condamne publiquement, avec la dernière énergie, le meurtre de Charles Paul Alphonse Ndour et obtienne des autorités marocaines l’ouverture d’une enquête policière. Je réclame ici haut et fort que le gouvernement du Sénégal prenne en charge les frais de rapatriement du corps de notre jeune compatriote et demande à ce que la République du Sénégal exige des excuses publiques de la part des autorités marocaines.

Dans l’attente d’une suite favorable à ma demande, veuillez agréer Monsieur le Sécrétaire d’État, l’expression de mes salutations les plus respectueuses.


Abd El Kader Niang

Analyste politique

 

 

 L'auteur 
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Mots Clés:
Commentaires: (2)
 Ajouter mon commentaire    Afficher les commentaires
Aidez-nous à modérer les commentaires en nous signalant les insultes. Merci de votre collaboration.
Deug En Septembre, 2014 (10:13 AM) 0 FansN°:1
Excellente contribution. C´est vraiment triste.
Deug En Septembre, 2014 (10:15 AM) 0 FansN°:2
Excellente contribution. C´est vraiment triste.

Ajouter un commentaire

 
 
Abd El Kader Niang
Blog crée le 13/12/2011 Visité 343331 fois 55 Articles 8165 Commentaires 14 Abonnés

Posts recents
Pour une réintroduction du visa d\'entrée au Sénégal
Interview avec Nathalie Dia
Attention Sonko!
Réfexions dominicales
Une contribution citoyenne en quinze points au débat sur la réforme de la justice au Sénégal
Commentaires recents
Les plus populaires