Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

Lettre ouverte à Mme Aminata Touré, Premier Ministre du Gouvernement de la République du Sénégal

Posté par: Abd El Kader Niang| Samedi 31 mai, 2014 00:38  | Consulté 1412 fois  |  0 Réactions  |   

                                                                                 Paris le 31 Mai 2014

 

 

                                                                                  A

                                                                                  Mme Aminata Touré

                                                                                  Cheffe du Gouvernement

 

 

 

Objet : Résiliation de l’accord de pêche conclu entre l’État du Sénégal et l’Union Européenne le 25 Avril 2014


Madame la Cheffe du Gouvernement,

 

Je viens par la présente solliciter auprès de votre haute bienveillance la résiliation immédiate et irréversible de l’accord de pêche conclu entre l’État du Sénégal et l’Union Européenne le 25 Avril 2014.

Cet accord de pêche de par son caractère outrancier et son contenu largement défavorable pour les acteurs sénégalais du secteur, n’aurait jamais du être paraphé par une autorité de la République du Sénégal, en ce sens que les termes de l’échange tels que stipulés dans ce contrat sont purement et simplement inéquitables voire usuriers.

En plus du défaut de proportion entre le fort tonnage concédé par l’État du Sénégal sur une durée de cinq ans et la faible compensation financière accordée par l’Union Européenne, il y a un risque réel de non respect de la quantité de pêche convenue mutuellement, et de prédation d’espèces protégées, dans la mesure où le Sénégal ne dispose pas suffisamment de moyens humains, logistiques et financiers nécessaires pour contrôler avec efficacité l’activité des chalutiers étrangers sur nos côtes.

Cet accord présente donc non seulement un risque sérieux pour la préservation de nos ressources halieutiques qui ne cessent de se raréfier, mais aussi constitue un problème assez inquiétant au niveau de la sécurité alimentaire des populations, vu que le poisson est une composante principale dans les habitudes alimentaires sénégalaises. A cela s’ajoute que le fait que ce sont des centaines de milliers d’acteurs du secteur qui risquent de ne plus pouvoir exercer leur métier de pêcheur, mareyeur, transporteur  ou de transformateur  parce que confrontés à une concurrence étrangère déloyale.

Il s’avère alors être impératif de résilier ce contrat et de convoquer les états généraux de la pêche maritime au Sénégal.

Comme contribution au débat sur les mesures à prendre pour protéger les côtes sénégalaises de la surpêche et de la pêche illégale, je propose personnellement une interdiction formelle et perpétuelle de la pêche industrielle étrangère au Sénégal et une surveillance accrue de nos eaux territoriales.

Dans l’attente d’une suite favorable à ma demande, veuillez agréer Mme la Cheffe du Gouvernement, l’expression de mes salutations les plus respectueuses.


Abd El Kader Niang

Analyste politique

Coordonnateur de l’initiative citoyenne #BringBackOurFishes

 

 

 

 L'auteur  Abd El Kader Niang
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Mots Clés:
Commentaires: (0)

Ajouter un commentaire

 
 
Abd El Kader Niang
Blog crée le 13/12/2011 Visité 348145 fois 55 Articles 8255 Commentaires 14 Abonnés

Posts recents
Pour une réintroduction du visa d\'entrée au Sénégal
Interview avec Nathalie Dia
Attention Sonko!
Réfexions dominicales
Une contribution citoyenne en quinze points au débat sur la réforme de la justice au Sénégal
Commentaires recents
Les plus populaires