Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

Le scoutisme comme cadre idéal dans l’optique d’une éducation civique des masses

Posté par: Abd El Kader Niang| Lundi 01 juillet, 2013 14:37  | Consulté 5125 fois  |  1 Réactions  |   

S’il est un mal dont souffre la société sénégalaise, c’est bien l’indiscipline. Et à bien des égards cette indiscipline semble être caractérisée! Pire encore, cette indiscipline nous la vivons au quotidien sans s’en rendre compte tellement qu’elle s’est insérée dans nos mœurs. Nous l’avons assimilée, l’entretenons tel un précieux legs et la perpétrons inconsciemment de génération en génération. Et d’ailleurs il faut faire preuve de discernement pour remarquer cette tare qui s’est incrustée dans notre comportement. D’ailleurs un sénégalais semble sortir de l’ordinaire lorsqu’il est discipliné!
Cette indiscipline structurelle pour ne pas dire systémique se manifeste sous de multiples formes. Elle peut être simple, inconsciente, volontaire, caractérisée, flagrante, latente, militante, violente, complexe, criminelle etc. Le taux très élevé d’accidents sur les routes et autoroutes du Sénégal en est la parfaite illustration. Ou encore le comportement des supporters dans les stades de foot ou dans les arènes de lutte. Et ce ne sont pas les exemples qui manqueront pour mettre en exergue cet état de fait inacceptable. Loin s’en faut!

Il urge alors de remédier à cet état de fait!

Certes une bonne politique d’éducation nationale, au sens classique du terme, peut aider à aider à endiguer le phénomène ; Une répression policière et/ou pénale peut soit à titre préventif, soit à titre punitif contribuer à lutter efficacement contre ce fléau qui gangrène la société sénégalaise. Mais en plus de ces instruments, la puissance publique sénégalaise peut recourir au scoutisme pour, dès l’enfance, commencer à formater les citoyens sénégalais afin de faire d’eux des individus utiles à la société, aptes à servir la société et capables de vivre en communauté dans le respect des principes et valeurs qui fondent notre société. Le cours théorique d’instruction civique que l’on dispensait jadis à l’école primaire pourra y être développé sous son aspect théorique comme pratique. Il appartient maintenant gouvernement de la République du Sénégal à travers les ministères de la jeunesse et de l’éducation nationale à mener des réflexions allant dans le sens de cette modeste proposition. 

Abd El Kader Niang
Analyste politique


 L'auteur  Abd El Kader Niang
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Mots Clés:
Commentaires: (1)
 Ajouter mon commentaire    Afficher les commentaires
Aidez-nous à modérer les commentaires en nous signalant les insultes. Merci de votre collaboration.
Mass En Juillet, 2013 (14:54 PM) 0 FansN°:1
Merci Kader d'élever un peu le débat et de nous faire réfléchir sur les problématiques de notre pays. Il est vrai sans travail sur nous même et les facteurs de nos retards, il nous sera difficile de faire du Sénégal, le pays de nos rêve pour lequel on serait prêt à tout sacrifier.

Ajouter un commentaire

 
 
Abd El Kader Niang
Blog crée le 13/12/2011 Visité 345065 fois 55 Articles 8187 Commentaires 14 Abonnés

Posts recents
Pour une réintroduction du visa d\'entrée au Sénégal
Interview avec Nathalie Dia
Attention Sonko!
Réfexions dominicales
Une contribution citoyenne en quinze points au débat sur la réforme de la justice au Sénégal
Commentaires recents
Les plus populaires